1997 10 ANS DEJA

Bien peu pensaient y arriver et pourtant ce 10ème anniversaire approche à grands pas.
Des joueurs du tout premier match, il n’en reste plus beaucoup :
Alain Valvona,Bernard Schopfer,Jean-Richard Gex, et Pierre-Alain Schweizer qui est toujours présent comme coach.

On y ajoutera Yanik Gianadda, Stéphane Donnet et Francis Prosperetti qui les avaient rejoints après la première rencontre de Lausanne.

Les destinées du club sont maintenant conduites par Philippe Guinnard et c’est son père, Michel Guinnard, qui préside le comité d’organisation de la fête depuis plus d’une année.

Tous ces préparatifs font un peu passer au second plan le championnat qui attend les Montheysans et pourtant, les résultats sont tout aussi bons que ceux de la saison précédente.

Les Rhinos ont décidé de rester une saison supplémentaire en LNC et le premier match a lieu chez leur adversaire no.1, les Scorpions. Les joueurs de la Côte prennent l’avantage, mais les Montheysans égalisent grâce à un renfort de choix qui n’est autre que...Benoît Bosi qui passe quelques jours de vacances en Suisse.

Il ne sera hélas pas présent lors de la fête du 10ème, mais par contre il tient à jouer une fois encore aux Ilettes et il repousse son départ pour s’aligner face aux Thunderbirds de Wohlen qui sont battus 32-2.

Les Rhinos s’imposent durant leurs deux déplacements à Olten (38-0) et Schaffhouse (42-13) avant de recevoir les Wolfpacks de Vevey-Riviera pour un premier derby chablaisien. Les Montheysans ont le tort de vouloir changer de système de défense pour s’adapter au jeu de passes de leurs adversaires. Mal leur en prend et ils doivent courir après le score durant toute la partie. Ils ratent de peu l’égalisation à quelques secondes de la fin, leur ultime transformation étant injustement annulée par les arbitres. Score final 12-14. La revanche viendra plus tard.

 

En attendant, ils finissent leur championnat sur les chapeaux de roue : 56-0 face à Olten (une fête de tir avec 7 marqueurs différents), victoire par forfait 57-0 devant Schaffhouse, qui ne veut pas se déplacer à Monthey pour prendre une raclée, et enfin 12-6 à Wohlen, ce qui leur permet de terminer une nouvelle fois le championnat en tête de la ligue.

 

Le premier tour des play-offs leur offre Vevey pour une cinglante revanche de 26-2. Cette fois l’effet de surprise n’a pas joué.

 

La rencontre de promotion en LNB les oppose à Winterthur Warriors. Cette fois les Rhinos sont bien décidés à accepter une ascension en ligue supérieure, mais ils doivent malheureusement s’incliner 8-14, tout en ayant fait jeu égal avec leurs adversaires.

 

Grand rendez-vous de l’année, avant la fête des 10 ans : la finale de LNC face aux Thunderbirds d’Argovia.

Les conditions ne sont pas idéales. La rencontre a lieu le 20 juillet et de nombreux joueurs sont déjà en vacances. Finalement Schweizer ne pourra aligner véritablement que 16 joueurs, dont le revenant Prosperetti.

Les Montheysans commettent beaucoup d’erreurs, sont vite fatigués et encaissent le premier touchdown. Ils parviennent cependant à égaliser peu avant la mi-temps grâce à Jean-Luc Bruno et prennent l’avantage en 3ème période par Schläppi. Une remontée de 70 yards de Curchod aura constitué le tournant du match.

Une année après leur cuisant échec en finale, les Rhinos peuvent enfin brandir la coupe de champion deLNC.

 

L’équipe fait un joli parcours en coupe de Suisse, elle passe deux tours avant de se faire éliminer en quart de finale.

 

La fête tant attendue, la Rhinos Fiesta, a lieu en août 1997.

Une immense cantine pouvant accueillir des milliers de personnes, est montée par les joueurs. Tout est prévu, cuisine pour un régiment, service de sécurité professionnel, des parkings à perte de vue, des forains, exposition de voitures, jeux etc. Eric engage ses secouristes pour nettoyer de fond en comble le garage plein de matériel et de poussière pour installer un centre sanitaire que ne renierait pas une armée en campagne.

Le monde peut venir…… et il ne viendra pas comme prévu, certaines sociétés ayant la brillante idée d’organiser une immense fête en plein centre de Monthey, même si celle des Rhinos été réservée depuis plus d’une année. La grande excuse étant de dire que le public n’est pas le même…bien voyons….. !

La fête sera malgré tout réussie. Le concert de Glenn of Guinness attire des centaines de spectateurs.

La participation active des membres du club derrière et surtout devant les bars permettra d’équilibrer le budget.