2010 Transition

Chez les juniors, pas assez de monde pour former une équipe tackle, tout le monde fera donc du flag. Deux équipes sont inscrites en championnat, les Old et les Wild. Les élites terminent comme l’année précédente à la troisième place, à nouveau barrés au stade des demi-finales par les Warriors de Genève, triples vainqueurs de la compétition.

Bilan plus mitigé pour le tackle élite. Nouveaux pulls blancs, nouveaux pantalons, une image plus homogène, mais qui ne se reflète malheureusement pas sur le terrain. Le premier match de championnat est complètement raté et sera à l’image de la saison, une accumulation de pertes de balles ou mauvais tackles qui laisseront un goût d’inachevé et bien loin des promesses de la saison précédente. Deux petites victoires à se mettre sous la dent, l’une dans le premier derby élite valaisan de l’histoire face aux Woodcutters de Sion (28-13) et l’autre face aux Bandits de Morges (30-22) et quelques coups d'éclat, tel ce 19-26 face aux Seahawks de Genève, seule équipe invaincue et qui n'avait encaissé que 31 points dans ses 7 premiers matchs .

 

2011 Le flag en avant

Deux équipes participent de nouveau au championnat de flag, les old et les wild.

L'équipe des jeunes permet de recruter et d’assurer un vivier de nouveaux joueurs et accomplit un très bon parcours.

Les joueurs élites pour leur part sont décidés à aller au bout de leur ambition et ils ne seront stoppés qu'en finale face aux invincibles Warriors. Ils sont menés 0-19 à la mi-temps mais s'accrochent en seconde période et ne s'inclinent finalement que d'un point sur le score de 30-31.

 

Du côté du tackle, l’effectif junior est à nouveau trop léger pour former une équipe. Les comités des Rhinos et des Saints décident de regrouper leurs jeunes pousses pour créer une équipe commune, bel exemple de collaboration entre deux clubs voisins qui se sont toujours appréciés.

 

Chez les élites on part avec un objectif très clair, la participation aux play-offs. Le début du championnat laisse à penser que ce but est réalisable même si le premier match est perdu face à Yverdon, sans avoir encaissé de TD (0-6 sur deux field goal). La deuxième rencontre est un rendez-vous avec l'histoire puisque les Rhinos sont les premiers Helvètes à rencontrer la seconde équipe des Blacks Panthers de Thonon qui ont rejoint la NSFL. Les Blacks avaient été un des tous premiers adversaires des Montheysans dans le passé et jamais les Rhinos ne s'étaient imposés. Et bien ce sera chose faite puisque la victoire sourira aux Valaisans qui s'imposent avec la manière par 22-0.

Dans la foulée les Bandits de Morges mordent la poussière. Les Rhinos sont idéalement placés pour accéder aux play-offs et tout d'un coup la machine s'enraie. Le manque de réalisme en attaque est flagrant et ils s'inclinent 0-12 et 6-12 face à des adversaires directs. Il faudra à nouveau se contenter d'une place dans le ventre mou du classement.

 

Le club par contre prend de l'ampleur et après les sections de tackle et flag élite et junior, une équipe de cheerleader voit le jour.

 

Le football américain a encore de beaux jours à vivre dans le Chablais.