1992 LA DERNIERE DE BENOIT.

Dès le début de la saison, Ben annonce la couleur. Ce sera sa dernière saison avant son départ pour les Etats-Unis où il ira étudier à l’université de Pittsburgh. Etant donné son amour pour les Steelers, il y a peu de chance de le faire changer d’avis. Sa succession se passe en douceur : Yanik Gianadda sera le nouveau président, Bernard Schopfer reprenant son poste de vice-président.

Au niveau championnat, une nouveauté : les deux derniers seront relégués en première ligue ; il faudra s’accrocher. Peu de changement au niveau de l’effectif si ce n’est le retour de Luis Samaniego en tant que coach principal.

Les Rhinos tombent dans le groupe le plus difficile de LNB et s’inclinent dans leurs 3 premiers déplacements.

(30-12 à Bienne, 30-8 à Pratteln et 21-8 à Berne). Mais à chaque fois, le résultat est trompeur et les Montheysans offrent une résistance bien meilleure que le score veut bien l’indiquer.

Ils obtiendront tout de même 4 points grâce à leurs deux victoires sur Argovia (37-6 et 7-6) avant de se faire laminer 0-58 devant Bienne, au lendemain d’une victoire de Sion en coupe de Suisse, certains joueurs ayant mal supporté les festivités d’après match.

S’ils veulent se maintenir en ligue B, les Montheysans doivent absolument s’imposer dans leurs deux dernières rencontres à domicile. Pour la venue de Berne, Benoît retarde son départ et l’équipe se démène pour lui offrir une dernière victoire. Les Montheysans mènent 14-6 après les 3 premiers quarts, Ben est le meilleur joueur de son équipe mais sa sortie sur blessure (il apprendra aux Etats-Unis qu’il s’est fissuré une vertèbre) change les données. Les Rhinos sont pris à froid après la longue pause qui suit cet incident et encaissent deux touchdowns dans les derniers instants de la partie, qui se termine sur le score de 14-20.

Les Rhinos perdront de peu (6-14) le match de la dernière chance face à Pratteln et sont relégués pour la première fois de leur histoire.