1993 RETOUR EN LIGUE NATIONALE

la saison commence par une mauvaise nouvelle : le meilleur coureur des Rhinos, Pierre-Alain Schweizer, a un accident de travail et ne pourra plus jouer. Par contre il sera le nouveau Head coach de l’équipe, avec

Jean-Carlo Epicoco pour adjoint.

Autre nouveauté :  6 charmantes demoiselles, Karine Ecoeur, Sabrina Donnet, Corinne Stringa, Rossella Guelfi, Marielle Monod et Lara Schupbach forment une équipe de cheerleaders qui soutiendra l’équipe montheysanne lors des rencontres à domicile.

 

Lors du premier match, les Rhinos confirment leur position de favoris en disposant des Landquart Broncos sur le score de 19-0. La rencontre suivante à Wohlen est une simple formalité (42-7).

Tout se joue maintenant lors de deux rencontres consécutives face au Turgovia Lions, cette équipe qui avait si bien convenu aux Montheysans lors de matches amicaux. Les Rhinos apprennent à leurs dépens que certaines équipes suisses-alémaniques progressent très vite et les Lions s’imposent à deux reprises par 21-0 et 20-0.

Deux matches quasiment identiques où l’excès de confiance des joueurs montheysans et des erreurs grossières ont pesé lourd dans la balance. Les Rhinos assureront tout de même leur promotion en ligue B en allant s’imposer de justesse à Landquart par 32-28 (32-14 à 6 minutes de la fin), et finalement en battant les Thunderbirds de Wohlen par 31-6.

Un bilan positif, mais qui est tout de même en deçà des espérances.

Par contre, une nouvelle de taille les attend lors de l’assemblée de la Fédération Suisse en novembre. Les dirigeants des clubs helvétiques prennent une décision importante : les ligues Nationales A et B sont regroupées en une seule division, à l’image du championnat américain, et une ligue de Promotion regroupera les nouvelles équipes.

La formation montheysanne fera donc partie du groupe Ouest de ligue Nationale avec des équipes comme Genève, Bienne et Lausanne ainsi que des matches tirés au sort contre des représentants des autres groupes: de très gros clients en perspective.